A LAMBERSART LE GBO.... RETROUVE LE NORD! VICTOIRE 68-56

Publié le 23/02/2014

 

Sur le parquet de la jeune France de Lambersart (Département du Nord) a retrouvé le nord qu'il avait perdu la journée précédente à Bruay (62). En effet, pour la 18ème journée du Championnat de France, le G.B.O n'aura couru après le score que durant les 60 premières secondes du match. En effet, les locaux entraient dans le match de la meilleure des façons en inscrivant d'emblée un panier primé. Mais derrière les godviciens répondaient immédiatement par deux paniers successifs et s'en était fini de la suprématie adverse (3-4; 1'). Ensuite les deux équipes tentaient d'imposer son empreinte sur le jeu mais  aucune d'entre elles ne réussissait à éloigner l'autre. En effet, les nordistes grâce à deux shoots à 3 points consécutifs refaisaient l'écart que Gouvieux avait créé (13-13; 4'). Mais une nouvelle fois le GBO donna la parole à la défense! Très durs pour défendre leur raquette ses joueurs provoquaient des pertes de balles nombreuses de leurs adversaires et terminaient la période de jeu sur un 0-7 qui les mettait en position confortable pour le 2ème quart-temps (15-21).

 

Avantage que les visiteurs surent conserver durant cette deuxième période de jeu alors que leur effectif s'amenuisait. En effet, partis à 8 avec un blessé, les godviciens déplorèrent la blessure de leur meneur de jeu dès la 4ème minute du match. Ce sont donc 6 joueurs qui devaient faire face à des adversaires qui n'étaient pas gênés dans leurs rotations. Pour autant, on ne constata aucune défaillance physique chez les visiteurs. Ils réussissaient même à défendre avec hargne leur raquette sans pour autant faire trop de fautes. Et même si Lambersart parvenait plusieurs fois  à revenir à 5 points (25-30, 17'; 27-32; 19'), le GBO ne paniquait pas et faisait de plus en plus la loi dans la raquette en dominant les intérieurs adverses aussi bien en attaque qu'en défense. La dernière minute de jeu fut exploitée utilement par les intérieurs et les extérieurs de l'équipe pour creuser à nouveau l'écart et atteindre la mi-temps avec un capital de 8 points préservés (43-51).

 

Mais, à juste titre, on pouvait s'inquiéter pour la 2ème mi-temps tant les joueurs de l'Oise s'étaient donnés pour défendre leur panier.   Nul doute que les locaux donneraient du rythme  dès la reprise pour mettre leurs adversaires dans le rouge. Mais au contraire c'est le GBO qui donna le ton à la deuxième manche en assénant d'emblée un 0-7 (29-44; 24') à des nordistes qui devaient penser que leurs adversaires reviendraient sans jus sur le parquet. Toujours grâce aux shoots extérieurs, notamment à 3 points, puisque la raquette était devenue la propriété exclusive des intérieurs godviciens, Lambersart parvenait une nouvelle fois à recoller à 5 points (43-48; 27'). pour autant le collectif godvicien conservait sa solidarité et toujours en alternant le jeu intérieur et extérieur, sauvegardait une nouvelle fois son capital de 8 points (43-51) à la fin du 3ème quart-temps.

 

Capital intéressant, certes, mais dont on pouvait se demander encore s'il serait suffisant au regard de la fatigue qui forcément atteignait les organismes des joueurs du GBO. Et de nouveau la réponse ne tardait pas puisque les visiteurs mettaient à nouveau à profit les premières minutes de la période de jeu pour reprendre leurs distances avec les locaux (45-58; 34'). Toujours aussi intransigeants en défense, les joueurs du GBO géraient avec intelligence leur avance. En attaque ils faisaient circuler la balle pour aller au bout des possessions, gagnant ainsi de précieuses secondes pour souffler et récupérer, face à des adversaires qui ne pouvaient que constater la force du collectif godvicien. Le GBO profitaient même des dernières minutes de jeu pour accroître son avance et conclure le match avec 12 points d'avance (56-68).

 

Une partie que le GBO aura donc maîtrisé de bout en bout en jouant sur ses valeurs et en s'appuyant notamment une nouvelle fois sur sa défense (moins de 60 points d'encaissés). Un résultat qui permet à l'équipe de s'ancrer en milieu de tableau, à la 6ème place, et qui lui garantit de jouer à nouveau la saison prochaine en Championnat de France N3.