Des Picards... surgelés à Bagnolet!!

Publié le 05/02/2012

Chers Partenaires,

Samedi soir le G.B.O se déplaçait dans une salle mythique puisqu'il était l'hôte d'un club historique: l'Alsace de Bagnolet. Ce club a été en effet dans les années 70 le fer de lance du basket français et a vu évoluer sur son parqet des joueurs de grand renom. Pour autant, les godviciens n'entendaient pas faire de ce déplacemen pour le compte de la 14éme journée du Championnat de France Nationale 3... un pélerinage! Et les joueurs oisiens ne laissèrent d'emblée planer aucun doute sur leurs bonnes intentions malgré une température glaciale de la salle qui n'avait sans doute rien à envier à la fraicheur hivernale actuelle de la région d'origine dont ce revendique le club de Bagnolet à savoir,... l'Alsace!! D'ailleurs, le banc du G.B.O ressemblait davantage à un banc d'équipe de foot...que de basket! En effet, aprés s'être échauffés avec plusieurs épaisseurs de pulls (ou plus exactement tenté de s'échauffer) les joueurs appelés à commencer la rencontre sur le banc conservaient leurs couches de vêtements et se réfugiaient sous des couvertures!! Mais nous l'avons dit malgré des conditions peu propices à la pratique du basket, d'entrée de jeu les godviciens affichaient leurs bonnes intentions. La preuve en est le 2-10 qu'ils infligeaient en 3' aux franciliens. Les locaux semblaient donc moins bien résister que les Picards à la température digne de celle qui règne d'ordinaire dans les bacs des magasins de produits surgelés .... Picards!! Et ainsi, le G.B.O s'adjugeait e premier quart-temps sur le score de 16-25.

Mais les joueurs de Bagnolet revenaient sur le parquet avec l'évidente envie de glacer l'enthousiasme de leurs visiteurs dont la machine semblait( sous l'effet du froid?) se gripper. Le G.B.O commençait pourtant bien cette deuxiéme période de jeu en ouvrant le score (27-16) il concédait ensuite, aprés plusieurs pertes de balles, un 9-2 qui permettait aux locaux de se relancer (27-29) et de reprendre espoir. Pour autant, les isariens ne lâchaient pas et s'appliquèrent à revenir dans la partie grâce à deux  shoots réussis consécutifs ((27-33; 13'). Puis ensuite un panier à 3 points laissait penser que le G.B.O avait trouvé la touche "décongélation" et repris sa marche en avant (30-36; 14'). Mais l'équipe de Bagnolet réchauffée par son public revenait alors de nouveau dans le match et concluait la première mi-temps par un 13-4 leur permettant de virer en pôle position à l'amorce du 3éme quart-temps (43-40).

 

Le troisiéme quart-temps s'inscrivait dans la continuité du 2éme et les visiteurs faisaient à nouveau preuve de fébrilité. A tel point qu'àprés 4 minutes de jeu Bagnolet avait porté son avance à 11 points (51-40) et que ses adversaires durent combattre pour grignoter ce retard et pouvoir se présenter pour le dernier quart-temps avec un handicap raisonnable (59-53). Donc 6 points de retard à l'entame du dernier quart-temps... autant dire que tout est encore jouable pour le G.B.O. Et d'ailleurs ses joueurs vont jouer le coup jusqu'à la dernière minute! et même si aprés 4 minutes de jeu ils accusaient encore 7 points de retard (34'), ils donnèrent ... le frisson (qui n'avaient pas besoin de ça compte-tenu rappellons le de la température polaire de la salle) aux supporteurs de l'Alsace de Bagnolet en refaisant avec persévérance leur handicap. Le G.B.O revenait ainsi à 4 points à un peu plus de 2 minutes de la fin puis à 1 point à un peu plus d'une minute (71-70; 38'). Mais en 30" les locaux inscrivaient 4 points qui leurs  laissaient entrevoir la victoire (74-70; 39'30"). C'était cependant sans compter sur l'opiniatreté des godviciens qui inscrivaient en réponse un panier bonifié qui les mettaient à 1 point de leurs adversaires (74-73 à 20 secondes de la fin). Malheureusement une gestion approximative de la dernière possession de balle donnait l'opportunité aux franciliens de sortir vainqueurs grâce à deux lancers-francs(76-73).

Une courte défaite donc pour le G.B.O dans l'entrepôt frigorifque de l'Alsace de Bagnolet mais qui compte-tenu des résultats de l'équipe qui le devance au classement ne remet pas en cause son classement (5éme).