FACE A POISSY, LE GBO S'IMPOSE AU BOUT DE LA NUIT!

Publié le 09/12/2012

 

Pour la dernière journée de la phase « aller » du Championnat de France Nationale 3, le G.B.O recevait POISSY(Ile-de-France) un des « gros morceaux » de la poule. Le club de Poissy a en effet été présenté en début de saison  comme l’un des principaux prétendants au titre. Et lorsque l’on regarde l’effectif on comprend pourquoi un tel crédit est accordé à cette équipe. Elle est en effet composée de joueurs dotés d’une solide expérience de la Nationale 2 et de gabarits assez dissuasifs dont un intérieur culminant à 2m06.

 

Autant dire que le plan de bataille du GBO était simple : jouer en équipe pour espérer mettre un grain de sable dans cette belle mécanique francilienne. Simple à dire mais certainement plus compliqué à exécuter ! Pourtant dés le début de la partie, les godviciens s’appliquaient à verrouiller tous les espaces de jeu tant le danger francilien pouvait venir de partout et en particulier de leur intérieur taille XXXL. Cependant et malgré la concentration des locaux, Poissy menait le bal au bout de 5 minutes et comptait alors 5 points d’avance (6-11). Mais le G.B.O n’entendait pas permettre à ses adversaires d’imposer leur rythme et remettait les pendules à l’heure sur un premier trois points (11-11 ; 6’). Puis, Gouvieux continua à se montrer adroit à l’exercice des paniers bonifiés et grâce notamment à deux tirs réussis en fin de quart-temps se présentait pour la deuxième période de jeu avec un petit pécule de 5 points d’avance.

 

Pécule qu’il fallait faire absolument grossir car en face les joueurs de Poissy avaient en tête l’impérieuse nécessité pour eux de gagner pour rester dans la course au titre. Et cela se traduisait par des premières minutes stériles puisque les deux premiers points n’étaient inscrits qu’après 3 minutes de jeu (23-20). Les visiteurs revenaient alors petit à petit dans la partie et n’accusaient plus qu’un point de retard à la 18’ (31-30). Mais l’adresse des extérieurs locaux ne faiblissait pas et trois paniers à 3 points consécutifs venaient redonner de l’air au GBO, lui permettant d’atteindre la mi-temps avec une avance de 7 points (40-33).

 

Le GBO faisait donc la course en tête et s’appuyait sur des rotations efficaces, chaque joueur amenant son plus au collectif, Durant tout le troisième quart-temps  il maintenait à distance les joueurs des Yvelines les repoussant même à 10 points à la 25’. Ecart que le GBO réussissait à maintenir quasiment à la fin de cette période de jeu et ce malgré le pilonnage incessant qui était orchestré dans sa raquette par la tour de contrôle (le joueur de 2m06 évoqué plus haut) de Poissy. Le troisième quart-temps se concluait en effet sur le score de 59-50.

 

Mais lorsque vous êtes candidat au titre ce n’est pas 9 points de retard qui vont vous faire lâcher prise. Et sous l’impulsion de leur excellent meneur de jeu les visiteurs poussaient de plus en plus et faisaient jaillir le danger de toute part. Pour autant, le GBO ne se désunissait pas et continuait à faire preuve d’une très belle solidarité qui lui permettait de tenir toujours le choc après 33 minutes de jeu (64-58). Mais faisant preuve d’une belle adresse, Poissy revenait au score sur un panier à trois points à la 37’ (66-66). Cependant, le GBO, soutenu par un public déchaîné, trouvait les ressources de reprendre les commandes à 2 minutes de la fin (70-66).  Le plus dur semblait être fait mais en basket tout va très vite et à 18’’ de la fin Poissy prenait la tête pour la première fois du match de puis la 5éme minute !le GBO demande alors temps-mort et sur la remise en jeu tente de marquer le panier synonyme de victoire. Mais c’est en fait sur un rebond arraché aux géants adverses qu’un intérieur de Gouvieux obtient deux lancers francs. Il reste 5 secondes à jouer : deux lancers-francs transformés c’est un pas vers la victoire, un seul c’est un pas vers les prolongations (il n’y a pas de match nul en basket) et 0 c’est un pas vers la défaite. Le joueur godvicien va donc sur la ligne et inscrit….. un lancer-franc sur deux et permet donc au GBO de jouer les prolongations (72-72).

 

Le public redouble alors d’intensité dans ses encouragements et se comporte en véritable 6éme homme durant toute la prolongation. Les godviciens montrent davantage de hargne et d’envie dans la période de jeu aditionnelle et obligent leurs adversaires à commettre des fautes pour enrayer leurs attaques. Mais comme les franciliens sont dans la pénalité, chaque faute donne l’occasion au GBO d’inscrire deux points. Et à l’exercice des lancers-francs, Gouvieux se montrait nettement plus en réussite que Poissy, ce qui lui permettait de s’imposer, au bout de la nuit aprés un match "à rallonge", sur le score final de 85-75.

 

 C’est une victoire probante (85-75) que le GBO a offert à ses supporteurs. Une victoire acquise en équipe face à un adversaire à la fois physique et expérimenté. Une victoire, à laquelle chaque joueur a contribué en se mettant au service du collectif, qui met en avant les valeurs du groupe et qui doit permettre de se préparer au mieux pour le prochain match qui se disputera, à Gouvieux, face au Ministère des Finances Paris le 15 décembre à Gouvieux.