GOUVIEUX N'A RIEN LACHE!

Publié le 07/04/2013

Pour son dernier match de la saison en Championnat de France Nationale 3, le G.B.O se rendait à Poissy, un club phare du basket francilien. Une équipe qui avait chuté lors de la phase « aller » à Gouvieux et qui entendait bien prendre sa revanche. Et si elle est arrivée à ses fins ce ne fut pas sans mal et avec un écart des plus minimes puisque le G.B.O s’est incliné dans les toutes dernières secondes sur le score de 84-82.

Le G.B.O était donc attendu de pied ferme par une solide équipe francilienne qui d’entrée de jeu annonçait la couleur en signant deux paniers à trois points consécutifs (6-0 ; 2). Et ce ne fut qu’un échantillon de ce qui attendait les isariens tout au long de la rencontre tant les shooteurs adverses trouvaient avec facilité le chemin des filets. Ainsi sur le seul premier quart-temps Poissy inscrivait 6 paniers bonifiés qui laissaient le G.B.O à la traine dés la fin du 1èr quart-temps (28-13), période de jeu au cours de laquelle les visiteurs accumulaient les pertes de balles et peinaient à trouver la faille dans la défense francilienne.

 

La deuxième période de jeu semblait s’annoncer sous de meilleurs hospices pour les godviciens qui parvenaient à revenir à 10 points (30-20 ; 12’) et à maintenir cet écart jusqu’à la 13’. Mais à nouveau des passes mal assurées et un apparent manque de concentration permettaient à Poissy de creuser à nouveau l’écart grâce notamment aux paniers bonifiés (48-28 ; 18’). Et comme sous les paniers les arbitres laissaient les intérieurs  Pisciacais jouer, entre autres, des coudes sans sévir plus que ça, c’est avec 17 points de retard que le G.B.O atteignait la mi-temps (50-33).

 

Certes le match, de part et d’autre, était sans enjeu puisque les deux équipes se savaient maintenues en Championnat de France de longue date et sans espoir par ailleurs d’accéder au niveau supérieur. Pour autant, le G.B.O ne voulait pas donner l’impression d’être venu en victime expiatoire et avait à cœur de montrer à ses nombreux supporters qui avaient fait ce court déplacement que l’équipe a de l’orgueil et de la fierté. Et Gouvieux à la reprise du match fit jaillir le danger de partout en s’appuyant sur un jeu rapide qui permettait alternativement aux intérieurs et aux extérieurs de s’illustrer.  Ainsi, à la 25’ le retard n’était plus que de 9 points (56-47). Et durant les 5 minutes suivantes, les godviciens s’attachèrent à maintenir la cadence et à grignoter encore un peu de l’avance pisciacaise. Et ils réussissaient dés lors à se présenter pour le dernier quart-temps avec un retard ramené à 7 points (65-58).

 

Autant dire que tout était encore possible et les supporters godviciens n’en doutaient pas ! ils redoublaient alors d’énergie dans leur soutien à leurs protégés qui commençaient à semer la panique dans la défense adverse. Et par ailleurs, comme les isariens avaient nettement resserré les rangs en défense, Poissy peinait à son tour pour s’ouvrir le chemin des paniers. Et c’est comme ça qu’à 2’30 ‘’ de la fin le G.B.O pointait à seulement deux longueurs de son hôte du soir (76-74). Deux points que les joueurs de Gouvieux s’acharnèrent à remonter mais au mieux et par deux fois ils réussissaient dans les dernières secondes à en effacer la moitié (82-81 puis 83-82) avant d’échouer d’un souffle au coup de sifflet final (84-82).

 

C’est donc avec les honneurs et sans rougir que s’est incliné le G.B.O. Son équipe aura montré de l’orgueil en se révoltant en seconde mi-temps. Une réaction qui a permis de renverser la vapeur et de terminer le match sur une bonne dynamique. Pour autant la saison n’est pas terminée puisque dimanche prochain Gouvieux joue la demi-finale de Coupe de l’Oise. Et dans ce type d’épreuve, les qualités  montrées en seconde mi-temps du match face à Poissy seront, à n’en pas douter, des plus précieuses !