Gouvieux sans trembler!

Publié le 19/11/2011

Chers Partenaires,

Pour le compte de la neuviéme journée du Championnat de France Nationale 3 le GBO n'a pas fait de détail en s'imposant 85-60 face aux franciliens de Noisy-Le Grand.

Face à une équipe qui use (abuse, parfois?) de son physique le GBO a su jouer sur ses atouts et ses valeurs pour construire avec patience et opiniatreté son succès. Pourtant les locaux rentraient timidement dans le match et offraient plusieurs pertes de balles à leurs visiteurs qui en profitèrent pour prendre un léger ascendant (9-14, 7'; 11-17,8'). Toutefois, les intérieurs godviciens contestaient à leurs homologues la suprématie sous les paniers et permettaient au GBO de n'accuser plus que deux points de retard à l'entame du 2éme quart-temps( 17-19).

Durant les deux premières minutes du 2éme quart-temps, la parole était à la défense des deux côtés mais ce sont les franciliens qui craquèrent les premiers à ce petit jeu (24-19, 13') avant de se reprendre à la 15' et revenir au niveau des godviciens (24-24). Mais à compter de ce moment là les joueurs de Noisy ne reverront plus leurs adversaires. En effet, au défi physique qu'imposaient les franciliens, les locaux répondaient par un jeu varié et rythmé. Obligés de faire des fautes pour anhiler les velléités offensives du GBO, les joueurs de Noisy comettaient de nombreuses fautes synonymes rapidement de lancers francs pour leurs adversaires. de plus l'accumulation des fautes pesait sur leur effectif et Gouvieux en profitait pour prendre le large.(36-24; 17'30"). Et c'est avec une avance maintenue à 10 points grâce à un panier primé à 45'' de la fin que le GBO atteignait la 2éme mi-temps (39-29).

Le début du 3éme quart-temps était  à sens unique puisque le GBO infligeait un 11-0 (50-29; 24') à ses adversaires grâce à travail important de fixation des défenseurs par les intérieurs qui permettait aux extérieurs d'exprimer leur adresse. Un éclat dont les visiteurs n'arrivèrent jamais vraiment à se remettre, d'autant plus qu'ils ne trouvaient pas la solution pour percer le coffre fort dans lequel le GBO avait enfermé son panier. Et petit à petit Gouvieux creusait l'écart en déclenchant des tirs en provenance de tous les secteurs du jeu et contre lesquels le défi physique qu'imposait Noisy était de peu d'efficacité. Et c'est donc avec une marge confortable (69-48) que le GBO attaquait la dernière période de jeu. Et au début de celle-ci, ce fut... même motif... même punition! en effet, les locaux enfonçaient encore davantage le clou en signant un 7-0 en 3 minutes (76-48) qui douchât d'entrée les derniers espoirs franciliens. Pour autant, le GBO ne relâchait pas la pression et tout en faisant tourner son effectif concluait la partie avec 25 points d'avance (85-60).

C'est donc une belle victoire d'équipe que le GBO a offert à son public et ses supporteurs qui, une nouvelle fois, avait rempli les tribunes de sa salle. Les vertus et les qualités affichées à l'occasion de cette soirée seront à nouveau précieuses pour aller affronter dans la banlieue orléanaise la solide équipe de Neuville.