LE G.B.O... A LA FOIS SI PRES ET SI LOIN

Publié le 25/11/2012

C’est en Normandie, au Grand-Quevilly, face au club de Césaire Levillain que le G.B.O disputait la 9éme journée du Championnat de France Nationale 3. Un déplacement difficile puisqu’il s’agissait de rencontrer le second au classement. Et si le GBO s’est incliné face aux haut-normands, c’est sur un score (91-67) qui ne reflète sans doute pas fidèlement la physionomie de la rencontre.

Le G.B.O a été en effet longtemps en position d’inquiéter le club de la banlieue de Rouen avant de céder dans la dernière période de jeu. Les godviciens effectuaient une bonne entame de match et tenaient la dragée haute à des adversaires qui peinaient à trouver la faille dans la défense de leurs visiteurs. Ainsi, jusqu’à la 4éme minute de jeu, le G.B.O menait au score (9-10) avant de se livrer à un chassé croisé au terme duquel les normands atteignaient la mi-temps avec un « petit » point d’avance (26-25).

 

A la reprise l’équipe godvicienne entendait bien maintenir la pression et les efforts d’un collectif soudé portaient leurs fruits lui permettait de prendre la tête à la 11’ (28-32). Mais César Levillain profitait d’une baisse de régime de leurs visiteurs consécutive à une blessure sérieuse d’un joueur pour revenir dans la partie et égaliser à la 13’ puis pour creuser progressivement l’écart ( 39-32, 16’). Pour autant, le GBO ne lâchait pas prise et réussissait à rester au contact à la fin de la première mi-temps (45-40).

 

Les joueurs de Gouvieux attaquaient la deuxième mi-temps avec d’excellentes intentions défensives. Mettant une grande intensité dans la protection de leur panier, ils faisaient déjouer leurs hôtes et provoquaient de leur part de nombreuses pertes de balles. Et comme l’utilisation des balles ainsi conquises était optimisée, le GBO égalisait (52-52 ; 27’) par un de ses ailiers après que les hommes de l’intérieur  aient remis leur équipe progressivement dans la partie. On pensait que le plus dur était fait face à des adversaires qui bafouillaient quelque peu leur basket. En effet, à 1 minute de la fin du quart-temps, le GBO était toujours devant d’une courte tête (59-60). On croyait alors le GBO capable de jouer un vilain tour à Césaire mais en 10 ‘’ les normands inscrivaient un panier accompagné d’un lancer-franc réussi (62-60) puis profitait d’une perte de balle godvicienne pour planter, au buzzer, un panier à 3 points assassin depuis le milieu du terrain. Et c’est ainsi, que de manière sans doute inespérée, les locaux attaquaient la dernière période de jeu avec 4 points d’avance (65-61).

 

Le troisième quart-temps, s’il a été très intéressant au niveau de la volonté et de l’engagement, avait cependant laissé des traces au niveau de la fatigue physique. Et en a l’illustration si l’on considère que dans les 4 dernières minutes, le GBO n’inscrivait plus de points alors qu’en face les tireurs faisaient preuve d’une adresse redoutable. 

 

Le GBO s’incline donc en terre normande face au second sur un score (91-67) qui, rappelons le, ne reflète pas le contenu de la rencontre. On retiendra toutefois que le collectif godvicien a su faire douter le nouveau leader de la poule et que même plusieurs fois distancés dans les trois premiers quart-temps, les joueurs ont su trouver les ressources pour revenir dans la partie.

 

Un match qui permettra donc de se préparer pour la réception de  l’équipe de Chartres le samedi 1er décembre.