LE G.B.O DYNAMITE CHARTRES!!

Publié le 24/03/2013

L’Union Chartres Basket Métropole a effectivement explosé face au G.B.O lors de la 21ème journée du Championnat de France Nationale 3 puisque qu’elle s’est inclinée sur le score de 60 à 133.

Le suspens sur l’issue de la rencontre n’aura duré qu’une minute puisque si à cet instant Chartres passait devant au tableau d’affichage (3-2), immédiatement le G.B.O reprenait les devants sur un shoot à trois points  pour… ne plus les quitter jusqu’à la fin de la partie! Et pour mener ainsi la danse les joueurs du G.B.O déclinèrent à l’envie des maître-mots tels que rigueur, solidarité, enthousiasme, envie. Et déjà la fin du 1èr quart-temps donnait une sérieuse idée de l’emprise godvicienne sur la partie : 19-31.

 

A l’attaque de la 2ème période de jeu on pensait que les locaux auraient à cœur de réagir mais ils peinaient toujours à trouver la brèche dans la toile d’araignée défensive que tissait avec persévérance le G.B.O. Et si Chartres arrivait à marquer 7 points en 5 minutes (26-43)… ses joueurs durant les 5 autres minutes du quart-temps ne réussirent à n’en marquer qu’un alors que dans le même temps Gouvieux en inscrivait 25. Un éclat qui mettait à terre définitivement les locaux puisqu’ils atteignaient la mi-temps avec 39 points de retard (27-66) et qui provoquait même le départ de supporters de Chartres qui estimaient sans doute que la messe était dite.

 

Mais si les spectateurs locaux s'étaient faits à l'idée de voir leurs protégés se diriger vers la défaite, les joueurs godviciens quant à eux ne baissaient pas d’intensité et entendaient bien poursuivre leur entreprise de démolition. S’appuyant toujours sur le système défensif qui avait mis à mal l’attaque chartraine, le G.B.O provoquait de nombreuses pertes de balles de ses adversaires qu’il transformait le plus souvent en points, continuant ainsi à accroître son avance. A mi parcours du 3ème quart-temps, Gouvieux comptait ainsi prés de 50 points d’avance (31-80 ; 25’). Un pécule plus que confortable pour gérer la fin de match mais sur lequel les joueurs oisiens ne s’endormaient pas… loin de là. Toujours aussi intraitables en défense et adroits en attaque, ils conservaient cette confortable avance au moment de fouler le parquet pour le 4ème quart-temps (42-95). 

 

La dernière période de jeu commençait par un véritable feu d’artifice tirait depuis la ligne des trois points par les shooteurs godviciens. Ces derniers enchaînaient en effet trois paniers primés successifs et permettaient au G.B.O de franchir au score, dés la 32ème minute de jeu, la barre des 100 points (44-101). Et comme dans la foulée de ces tirs à longue distance, les intérieurs prenaient le relais, la différence de 60 points au score était ensuite vite atteinte (49-109 ; 34’). Puis plusieurs interceptions des visiteurs permettaient de placer des contre-attaques foudroyantes qui ne laissaient aucune chance aux chartrains qui voyaient passer l’écart à 70 points (54-124 ; 37’). Et comme pour les dernières minutes Chartres était dans la pénalité, chaque faute défensive était synonyme de lancer-francs (exercice dans lequel les joueurs du G.B.O se montrèrent très en réussite) et était autant d’occasion de corser l’addition. Les onze derniers points du G.B.O étaient en effet inscrits depuis la ligne des lancer-francs et permettaient à Gouvieux de s’imposer avec plus de 70 points d’avance (60-133). 

 

Un très large succès donc qui matérialise bien-sûr l’emprise quasi constante du G.B.O sur la partie mais qui a mis aussi en évidence la capacité de l’équipe à rester concentrée et à « tuer » la partie sans laisser le moindre espoir de retour à l’adversaire. La preuve que des expériences récentes ont porté leurs fruits !