LE G.B.O N'A RIEN LACHE!

Publié le 21/10/2012

 

Pour la cinquième journée du Championnat de France Nationale 3, le G.B.O se rendait dans la salle d'un club mythique du basket français: l'Alsace de Bagnolet. Ce club a en effet connu des heures de gloire dans les années 60 et 70 au cours desquelles il a dominé le basket hexagonal au plus haut niveau. Et si ce fût une partie particulièrement engagée que se livraient les deux protagonistes, les godviciens ne se laissèrent pas impressionnés par le brillant passé de leurs hôtes puisqu’ils se sont imposés sur le score de 66-71.

Une première victoire à l’extérieur que le G.B.O aura acquis à force de volonté, d’abnégation et d’envie. Un cocktail aux ingrédients bien adaptés à l’Alsace de Bagnolet dont l’équipe propose un jeu rugueux et engagé. Et dés le premier quart-temps les deux équipes se livraient  à un coude à coude acharné, rencontrant un même  manque de réussite sous le panier. Les défenses prenaient le pas sur les attaques et on assistait alors à de longues périodes de jeux sans point marqué de part et d’autre et les égalités succédaient aux égalités ( 4-4, 2’30 » ; 6-6, 3’30 » ; 11-11, 5’30). Les deux équipes restaient donc au contact, même si les extérieurs godviciens arrivaient à pénétrer la raquette adverse en fin de période et à donner un peu d’air à leur équipe (11-15,7’). Mais les locaux prenaient un temps-mort à 3 minutes de la fin du quart-temps pour tenter d’inverser la vapeur. Résultat : 3 minutes au cours desquelles un seul point fût marqué par les deux équipes (Bagnolet) ce qui illustrait la faible productivité des deux équipes. Le quart-temps se concluait donc avec un léger avantage pour le G.B.O (12-15).

Les franciliens ouvraient le deuxième quart-temps sur un lance-franc réussi et un tir bonifié qui les remettaient d’emblée dans la partie ((16-15 ; 11’). Mais le G.B.O ne lâchait rien et continuait à infliger une grosse  pression défensive à ses adversaires qui perdaient alors des ballons précieux même si ceux-ci n’étaient pas toujours convertis en points en raison d’une adresse toujours fuyante pour les picards. Et même si Bagnolet réussissait à prendre 4 points d’avance au score (24-20 ; 14’) les joueurs de Gouvieux reprenaient l’ascendant sur un panier primé et un panier sous le cercle (24-25 ; 16’) et démontraient qu’ils n’entendaient pas se laisser distancer. Et si l’Alsace de Bagnolet parvenait à nouveau à se hisser à égalité (27-27 ; 17’), ses visiteurs densifièrent encore leur jeu pour conclure la première mi-temps avec 5 points d’avance (30-35).

Le troisième quart-temps s’annonçait dés le début très accroché. D’un côté une équipe de Bagnolet qui ne voulait pas abandonner la victoire à un concurrent direct au classement et de l’autre le G.B.O qui voulait remporter son premier succès à l’extérieur. Le G.B.O résistait bien aux assauts des locaux grâce à une défense sans concession mais malheureusement  l’adresse n’était toujours pas au rendez-vous, tant à l’extérieur que sous le cercle, et plus encore à l’exercice des lancer-francs. Et c’est ainsi que Bagnolet grignotait petit à petit le faible avantage godvicien (43-43 ; 27’) avant de passer en tête à 1’30’’ de la fin du quart-temps (46-44) et d’attaquer la dernière période de jeu avec cinq points d’avance (50-45).

Les locaux prenaient confiance et soutenus par leur public, ils dècidérent d’enfoncer le clou et de ne pas laisser passer leur chance, et creusèrent l’écart à  7 points ( 54-47) en moins de deux minutes. Heureusement  les godviciens retrouvaient de l’adresse à 3 points puisqu’ils alignaient deux paniers bonifiés consécutifs qui leurs permettaient de revenir à égalité à la 33éme minute de jeu (54-54). Mais leurs adversaires ripostaient immédiatement, à la plus grande joie des spectateurs locaux, par un shoot également à 3 points (57-54). Mais dans les tribunes, la joie fut de courte durée puisque les isariens répondaient à leur tour par un lancer-franc et un tir à 3 points portant le score à 57-59(34’). Et à partir de ce moment là, les godviciens se muèrent en véritable commando, récupérant les rebonds défensifs, mettant des claquettes pour terminer les shoots des co-équipiers, provoquant des pertes de balles… . Tant et si bien qu’à 4 minutes du coup de sifflet final ils prenaient un avantage de 5 points au score (61-65) qu’ils allaient porter à 8 points (61-69) à moins de trois minutes de la fin, soit un 0-8 encaissé par le club de Bagnolet dont les joueurs n’arriveront pas à se remettre malgré le soutien inconditionnel du public. Et pour l’anecdote, on notera que Bagnolet terminait par un dernier trois points avant de s’incliner 66-71.

Le .B.O a donc enregistré sa première victoire à l’extérieur de la saison. Une victoire importante puisqu’acquise aux dépens d’un concurrent direct au classement. Mais une victoire également riche en enseignements. En particulier elle aura démontré la capacité du G.B.O à faire déjouer ses adversaires grâce à une défense d’une belle intensité (que l’on avait déjà appréciée la semaine passée face au leader Fécamp)  mais aussi à surmonter les difficultés telles que le manque de réussite ou encore les temps forts des adversaires. C’est donc une étape importante sur la route de la saison et qui permet de préparer dans de bonnes conditions la venue de Versailles le samedi 27 octobre à Gouvieux.