LE GBO A ETE PATIENT!!

Publié le 12/02/2012

C'est un derby face à ESQUENNOY-BRETEUIL qu'a joué et remporté (96-82)  dans sa salle,samedi soir, le GBO pour le compte de la 16éme journée du Championnat de France Nationale3.

Et un derby, ça ne se joue pas.... ça se gagne!! question de suprématie règionale!! et c'est avec cette idée bien en tête que les deux équipes entamaient la rencontre tout en sachant que pour les visiteurs l'enjeu était double. Une défaite les plaçait aux portes de la relégation en Championnat pré-national. Le public nombreux du GBO savait donc par avance que ce serait tout sauf une partie de plaisirpour leurs protégés, d'autant plus que les joueurs d'Esquennoy ont une grande expérience de ces matches couperets. La victoire acquise sur leur terre au match aller ne constituait donc pas une garantie pour un succès facile! et dés le début du match les godviciens n'eurent aucun doute sur les objectifs de leurs visiteurs. Esquennoy déployait en effet leur jeu traditionnel, à savoir la recherche de leurs tireurs d'élite en toutes circonstances et "l'embrouillage" dans la raquette. Une recette efficace puis qu'aprés 3 minutes de jeu les visiteurs affichaient 5 points d'avance au compteur (10-15). Pour autant les locaux ne s'affolaient pas face à la réussite insolente de leurs adversaires dans leurs shoots extérieurs, en particulier à 3 points (5 paniers bonifiés dans le quart-temps). Des adversaires donc en totale réussite mais qui ne réussirent pas à distancer leurs hôtes. Ceux-ci revenaient en effet à égalité à la 5éme minute sur un shoot à 3 points pour passer ensuite devant immédiatement. Car si à l'extérieur de la raquette Esquennoy possède quelques fines gâchettes, il suffit qu'elles s'enraillent un tant soit peu et ses joueurs se font alors aussi tôt transpercer, tant leur repli défensif apparait fastidieu, sur l'attaque qui suit un tir manqué. Dans ce contexte, le GBO concluait le 1er quart-temps avec un petit point d'avance (29-28).

Le deuxième quart-temps s'ouvrait sur deux paniers bonifiés consécutifs du GBO qui mettaient à 7 points les esquenouillards (35-28) et qui leurs montraient également que su la ligne des 3 points les godviciens n'étaient pas des manchots! les supporteurs du GBO pensaient alors que ce mini break allait sonner la fin des ambitions adverses mais c'était sans compter sur leur incroyable adresse qui les remettait dans le coup à la 14'(37-35) puis 39-38  et enfin 41-41 à la 16'. Mais à compter de ce moment le GBO servait à son adversaire son cocktail magique( un peu d'intérieurs, un peu de postes 2 et 3 le tout à la vitesse grand v sous la houlette du meneur) qui le laissait  titubant à la fin de la mi-temps. Esquennoy semblait en effet avoir trés mal supporté le 14-2 avalé "cul sec" dans la fin du quart-temps (55-43).

A la reprise du match, la question était donc de savoir si les visiteurs auraient récupéré de leur gueule de bois? la réponse fut immédiate puisqu'ils servaient d'emblée un double panier bonifié dont ils ont le secret et  revenaient à 58-49. Et les joueurs godviciens ayant à faire à de vieux briscards se laissèrent servir un 2-12 des familles façon esquenouillarde qui remettaient les visiteurs dans le bon sens et bien fermes sur leurs appuis (64-61). Mais heureusement le 6éme homme godvicien, le public, était là ! il se mit à soutenir encore plus ses protégés et les poussa à reprendre le large jusqu'à atteindre la dernière période de jeu avec un pécule de 11 points d'avance (75-64).

Mais au regard de l'adresse démontrée par Esquennoy ce pécule semblait encore un peu maigre. Et le GBO bien que soucieux de le rendre plus conséquent voyait à nouveau les visiteurs faire preuve de métier et se rapprocher à nouveau au score (77-71; 34'). Cette tentative fut la dernière car derrière ils avaient de plus en plus de mal à contenir les attaques multiformes du GBO et ils ne pouvaient alors plus que regarder l'écart se creuser (90-76; 38' puis 94-78; 39'). Bien entendu,  jusqu'au bout Esquennoy essaya de jouer sur ses atouts et continua à chercher la cible pour revenir à nouveau, car cette équipe est connue pour ne jamais abdiquer, mais elle devait s'incliner finalement sur le score de 96-82.

Une victoire qui a demandé de la patience car il fallait au GBO savoir rester dans le match aux moments où Esquennoy affichait une redoutable adresse et bien profiter de ses baisses de régime pour mettre en place son jeu et ainsi déborder la défense visiteuse.

Une bonne préparation donc au match de samedi prochain qui proposera aux joueurs godviciens de jouer un nouveau derby dans la salle de Margny-les-Compiègne. Un match à nouveau à fort enjeu pour l'équipe de la région compiégnoise puisque celle-ci se bat  comme Esquennoy pour se maintenir en Championnat de France.