LE GBO NE SE LAISSE PAS INTIMIDER PAR SARTROUVILLE: VICTOIRE 71-74

Publié le 06/04/2014

C'est face à un concurrent direct au classement, Sartrouville(Ile-de-France) que le G.B.O a joué son dernier match de la saison 2013&2013 du Championnat de France N3. Le vainqueur était en effet assuré de coiffer au poteau son adversaire. Et clairement les franciliens avaient décidé de ne pas lésiner sur les moyens pour s'imposer dans ce finish. Déjà le club de Sartrouville propose habituellement une équipe au physique impressionnant mais lorsque ses joueurs décident en plus d'être à limite de l'acceptable, voir au-delà, dans l'engagement physique, il faut une vraie maîtrise de soi pour ne pas tomber dans les provocations et sortir du match.

Le GBO avait décidé de répondre par la rapidité et l'explosivité au défi physique imposé par ses adversaires. Et ce choix fut le bon puisque d'emblée, le GBO prenait la tête des opérations grâce notamment à 3 shoots à 3 points en 4' ((7-11). Et même si Sartrouville recollait à la marque (11-11), un nouveau tir primé redonnait de l'air aux visiteurs(11-16; 5'). Et Gouvieux contnuait à affoler les gros bras adverses par en trouvant la cible par ses arrières (12-21; 6'). Cependant, les franciliens trouvaient l'énergie de se replacer à l'entame du 2ème quart-temps (21-23).

Et au fur et à mesure que la partie avançait les locaux s'énervaient de plus en plus et se mettaient à jouer des coudes pour dissuader leurs visteurs d'occuper la raquette. Mais les isariens gardaient leur sang froid et continuaient à faire preuve d'une belle réussite aux shoots extérieurs (trois trois points venaient nottament s'ajouter aux stats du GBO) et comme ses intérieurs ne s'en laissaient pas compter dans la peinture, ils faisaient toujours la course en tête (34-42;18'). Et la mi-temps se concluait sur le score de 40-45.

Et comme souvent la 3ème période de jeu commençait difficlement pour le GBO. Les joueurs des Yvelines infligeaient aux Picards un 8-0 qui leur permettait de compter en moins de trois minutes de jeu 3 points d'avance (48-45). Mais, les artificiers du GBO avaient conservé un bon réglage de la mire et remettaient immédiatement leur équipe sur les rails avec l'aide précieuse des intérieurs qui n'hésitaient pas à aller se frotter à leurs hologues adverses ((48-52; 25'). Et malgré la rudesse des contacts, pour ne pas dire plus, les joueurs du GBO s'appliquaient à mettre en place leur jeu et à fermer les espaces en défens. Des ingrédients  qui permettaient à Gouvieux de virer une nouvelle fois en tête à l'abord du dernier quart-temps (54-60).

La tension sur le terrain devenait de plus en plus palpable au fur et mesure que le coup de sifflet final s'approchait. Les accrochages entre joueurs se succédaient et c'est donc avec une bonne dose de détermination et de concentration que les joueurs de Gouvieux parvenaient à mettre à 10 points leurs adversaires (54-64; 32'). Et la fin du match fut ensuite un combat héroique pour garder le précieux butin des points d'avance. Tous les joueurs se répartissaient le boulot et faisaient preuve d'une totale abnégation dans les systèmes défensifs obligeant les adversaires à déjouer. Pourtant, la guerre d'usure déclarée par sartrouville commençait à produire ses fruits. Petit à petit ses joueurs grignotaient la dizaine de poins d'avance du GBO et les toutes dernières secondes furent réellement irrespirables! en effet, à 3 secondes de la fin (71-74), le GBO se voit pénaliser d'une (très )sévére faute anti-sportive, synonyme de deux lancers-francs suivis d'une possession de balle pour les locaux. Tous les supporters godviciens venus nombreux pour ce dernier déplacement retiennent leur souffle lorsque le francilien se présente sur la ligne. Et heureusement pour le GBO, le tireur adverse manque ses deux tentatives. mais il reste la remise en jeu pour Sartrouville. Sur celle-ci, un sniper francilien déclenche immédiatement un shoot à plus de deux métres de la ligne des trois points. Et le ballon trouve la cible mais dans la seconde d'avant, un arbitre qui a sanctionné d'un coup de sifflet une faute offensive d'un joueur de Sartrouville   décide  d'annuler le panier et donc de ne pas donner de prolongation à jouer. Et les supporters du GBO en communion avec les joueurs peuvent enfin laisser éclater leur joie.

Une victoire (71-74)  qui a été obtenue à force de solidarité et de sang froid. Une belle conclusion pour cette saison!