LE GBO PERD LE NORD A BRUAY!

Publié le 08/02/2014

C'est un GBO quelque peu déboussolé qui s'est incliné à Bruay (Pas de Calais) sur le score de 72 à 51. Dès l'entame de match les godviciens donnaient l'impression en effet d'être aux abonnés absents. Ils encaissaient en 5 minutes un 10-0 dont ils ne se remettront jamais et attendaient le même laps de termps pour inscrire leurs deux premiers poinrs sur lancers-francs (10-2; 5'). Une première moitié de quart-temps à vite oublier tant l'équipe de l'Oise se montra approximative dans tous les domaines. La deuxième moitiè ne fut guère plus convaicante même si dans la raquette le secteur intèrieur finissait par trouver le cercle. Toutefois, un retard irrémédiable était déjà accumulé au moment d'attaquer la deuxième période de jeu (24-8). Le deuxième quart temps était plus équilibré, les locaux inscrivant quand-même à nouveau 24 points mais les visiteurs dont les extérieurs avaient retrouvé une partie de leurs repères inscrivirent quant à eux 15 points (44-23).

La deuxième mi-temps ne s'annonçait pas sous de meilleurs hospices tant le GBO semblait avoir oublié dans ses bagages ses qualités qui lui ont permis de renverser bon nombre de situations difficiles. Et le 3ème quart-temps fut à nouveau une épreuve pour les godviciens qui n'arrivaient pas à se dépêtrer de la défense adverse. Et c'est donc avec le même déficit qu'à la mi-temps que l'équipe du GBO entamait le dernier quart-temps (56-35). Visiblement peu satisfaits de leur prestation les joueurs du GBO semblèrent se réveiller tout à coup. La période de jeu commençait un peu mieux pour le GBO puisqu'à la faveur d'un 2-9 ils revenaient sous la barre des 15 points (58-44). Le coach adverse remettait alors sur le terrain son joueur expert en tirs à 3 points et en passes décisives qu'il avait fait soufflé compte-tenu de l'avance confortable de ses hommes. Et cela suffisait à remttre la machine adverse en marche. Bruay remettait à nouveau à 20 points les isariens (68-46; 38') et il ne restait plus qu'à gérer t la fin de match.

Il y a des jours comme ça! où ça ne rentre pas, où ça ne veut pas,où l'envie est moins là, l'agressivité moins présente... . Dans ces conditions difficile de gagner... surtout à l'extérieur chez un pensionnaire du haut de tableau. Ce qui est est important c'est de se reprendre, de rebondir. Il y a encore la place de terminer dans la partie haute du tableau. L'équipe le mérite et le vaut bien. A elle de se donner les moyens et de retrouver... le Nord face à son prochain adversaire, l'équipe de la JF Lambersart dans la banlieue lilloise!