LE GBO S'IMPOSE AVEC LA MANIERE A SARTROUVILLE

Publié le 04/11/2012

Pour la septième journée du Championnat de France Nationale 3, le G.B.O se rendait en terre francilienne pour rencontrer le cinquième au classement, L’Entente Sportive de Sartrouville (E.S.S). Un déplacement à fort enjeu pour l’équipe godvicienne qui se devait de rebondir après sa défaite de la dernière journée mais aussi d’empêcher Sartrouville de creuser l’écart en haut du classement.

Et les joueurs de Gouvieux réalisèrent ce challenge puisqu’ils se sont imposés 78-90 face à une équipe composée de gabarits impressionnants. Jugez-en ! sur les dix noms figurant sur la feuille de match, seuls trois joueurs étaient en dessous de 1m90 ! et 5 toisaient plus de 1m95 dont deux culminaient à plus de 2m (2m05 et 2m02).  

 

Le G.B.O a donc eu à relever un véritable défi physique, ce à quoi il s’employait dés l‘entame de match. Après trois minutes de jeu, les deux équipes étaient à égalité (5-5) mais le G.B.O se montra alors fébrile en attaque et malgré une défense sérieuse laissait son adversaire s’éloigner au score (13-7 ; 6’). Et comme l’adresse fuyait également les visiteurs, l’ESS commençait à creuser un écart significatif à moins de deux minutes de la fin (21-11) qu’elle allait encore accentuer en fin de première période (26-14).

 

Le G.B.O attaquait donc la deuxième période de jeu avec un handicap significatif mais ne semblait pas pour autant abattu. Ses joueurs ne baissaient pas la garde en défense et retrouvaient leur habileté aux tirs. En moins de deux minutes ils assénaient ainsi  à leurs adversaires un 0-8 avec notamment deux paniers à 3 points consécutifs qui remettaient ainsi le G.B.O dans la partie. Et dès lors ce fut une véritable course poursuite qui s’engagea même si Sartrouville reprenait un peu d’air à la 13’ (33-24). Mais Gouvieux ne lâchait rien et infligeait aux locaux un 0-12 qui lui permettait de prendre les commandes (35-36)… pour ne plus les abandonner jusqu’à la fin de la partie. Et comme malgré les gabarits adverses, les godviciens répondaient présents dans le secteur intérieur, ils pouvaient atteindre la mi-temps avec 4 points d’avance (41-44).

 

Le retour sur le parquet pour le 3éme quart-temps voyait des joueurs locaux animés de l’envie de ne pas se laisser distancer et décidés à imposer un combat physique encore plus intense. Mais le G.B.O faisait mieux que résister et en face les franciliens commençaient à perdre patience et à manifester de la frustration devant l’organisation défensive de leurs visiteurs qui en profitaient pour placer des banderilles venues tantôt de l’intérieur, tantôt de l’extérieur. Et le G.B.O en profitait pour prendre un peu de distance avant d’attaquer la dernière période de jeu (55-63).

 

Le quatrième quart-temps commençait sous les meilleurs hospices puisque c’est par un panier bonifié que le G.B.O ouvrait le bal ((55-66). Dans la minute suivante c’est à nouveau un trois points qui permettait au G.B.O de compter 10 points d’avance (59-69 ; 32’). Sartrouville continuait à essayer d’imposer sa masse athlétique pour enrayer le collectif godvicien. Mais à ce petit jeu là, les locaux commettaient beaucoup de fautes et envoyaient rapidement leurs visiteurs sur la ligne des lancer-francs. Et comme à ce « petit jeu là » les joueurs de gouvieux se montèrent assez adroits, ils en profitaient pour prendre encore plus le large (69-82 ; 38’).  Cependant, le G.B.O eut à cœur de « tuer » le match pour éviter un réveil de l’ESS et toujours grâce aux lancer-francs, il arrivait à compter 17 points d’avance (70-87 ; 39’) et pouvait ensuite gérer en douceur la fin de partie pour s’imposer finalement sur le score de 78-90.

 

C’est donc une deuxième victoire à l’extérieur que remporte le G.B.O. Mais au-delà de cette importante victoire, on retiendra la solidarité de l’équipe qui lui a permis de ne pas perdre pied durant le premier quart-temps et de mener une lutte acharnée pour revenir dans la partie au cours du deuxième quart-temps. C’est donc un visage séduisant qu’a montré le G.B.O en proposant tout à la fois une défense réaliste et une belle efficacité offensive. Enfin, on soulignera aussi son abnégation dans le combat physique qui lui a été opposé tout au long de la partie.

 

Une victoire de bon augure en vue de la réception de Rouen le samedi 17 novembre. Nous vous invitons dés à présent à retenir cette date puisqu’il s’agira d’un match de gala. Au programme : animations, démonstrations, musique, lumières, tombola…. Un formidable moment à vivre en famille et entre amis !