PARCEQU'UN MATCH DE BASKET DURE 40 MINUTES!!

Publié le 24/02/2013

Un match de basket dure quarante minutes…. Peut-être que le G.B.O l’avait un peu oublié lors de la 18éme journée du Championnat de France Nationale 3 face à Sartrouville ! oubli payé cash puisque Gouvieux s’est incliné au buzzer (83-85) de deux petits points après avoir mené de… 20 points dans le troisième quart-temps. 

 

En effet, si en début de partie le G.B.O avait des difficultés à trouver la faille dans une défense francilienne hermétique (4-10 ; 6’), les joueurs godviciens trouvaient la parade en « canardant » à longue distance. Ainsi, les gâchettes locales alignaient-elles 5 paniers primés de suite permettant à leur équipe de virer en tête à la fin du 1er quart-temps (23-22).

 

La deuxième période de jeu s’ouvrait sur le même tempo puisqu’un nouveau panier à 3 points venait donner un peu d’air au G.B.O (26-22) mais les joueurs des Yvelines répliquaient aussi tôt et reprenaient le commandement des opérations dés la 13ème minute (26-28). Puis les deux équipes se mettaient à bafouiller un peu leur basket avec des pertes de balle à l’appui qui donnaient l’occasion aux deux équipes de se refaire une santé 34-34 ;16’) Mais  le G.B.O retrouvait en premier  son équilibre et envoyait quelques scuds sous forme de pénétrations  dans la raquette adverse et concluait ainsi la mi-temps avec une avance de 7 points (43-36).

 

Avance que les locaux eurent à cœur de conforter dés la reprise. En témoigne un début de deuxième mi-temps tonitruant puisque le G.B.O infligeait à ses visiteurs un 17-4 qui laissait penser que le match était plié (60-40 ; 25’). Les supporteurs godviciens exultaient et se préparaient à savourer une fin de soirée tranquille. Mais on l’a dit un match de basket dure 40 minutes et il en restait encore 15 à jouer et que les franciliens mirent à profit pour réaliser un come-back inespéré !tout d’abord ils assénaient un 4-13 (64-53) aux locaux dans les 5 dernières minutes de la période de jeu et pouvaient ainsi attaquer le dernier quart-temps avec l’espoir.

 

Et c’est bien avec l’espoir chevillé au corps que les adversaires du G.B.O revenaient sur le parquet pour le 4ème quart-temps qu’ils ouvraient par un shoot à 3 points (64-56). Autant dire que la partie était relancée même si les godviciens retrouvaient l’énergie pour distancer Sartrouville (72-58 ; 34’). Ecart qui allait être à nouveau grignoté par des adversaires opiniâtres à défaut d’être brillants grâce à un 2-8 qui remettait à nouveau les locaux à portée de fusil. Sartrouville développe alors une défense musclée que le G.B.O a du mal à contourner et revient à égalité à 1 minute de la fin (78-78) puis passe devant pour être à +4 à 30’’ de la fin (78-82). Le G.B.O après avoir transformé deux lancer-francs (80-83) inscrit un panier bonifié à 7 secondes de la fin de la partie (83-83). Sartrouville demande alors temps-mort et sur la remise en jeu inscrit à la dernière seconde un panier qui lui donne, au grand désarroi du public, la victoire (8 3-85).

Une défaite au goût amer, donc… . mais dont il y a beaucoup à retenir !l’heure n’est pas aux regrets et nul doute que le groupe saura tirer de cet épisode toutes les conséquences pour rebondir dés samedi prochain à Rouen face au second du championnat.