UN GBO ACCROCHEUR VIENT A BOUT DU PORTEL: VICTOIRE 78-71

Publié le 19/01/2014

En se déplaçant sur le bord de mer de la région de Boulogne, le GBO savait qu'il ne s'agirait pas que d'une escapade touristique. A son programme en effet pour cette 15ème journée du Championnat de France N3, la réserve du club professionnel du Portel. Une équipe qui se trouve le dos au mur puisqu'en position de reléguable au classement général. Pour les stellistes, à l'entame du match, la victoire est donc indispensable. Face à eux, une équipe godvicienne dont la préparation a été perturbée toute la semaine par une épidémie de gastro.

Cependant, les acteurs de la partie rentraient directement dans le vif du sujet, ne se livrant pas de round d'observation. Et si après 3 minutes de jeu, les deux équipes étaient à égalité (6-6), elles allaient ensuite prendre ternativement la tête (17-14; 7') avant de voir les visiteurs virer en devant à la fin de la première période de jeu (17-18).

Le GBO attaquait le 2ème quart-temps avec la même verve défensive qu'en début de partie. Ils réussissaient ainsi à tenir à distance les shooters locaux et à préserver leur raquette des raids des grandes perches nordistes (joueurs à plus de 2 mètres). Le GBO A la 12ème minute de jeu le GBO continuait à mener la danse (21-25estait clairement sous la menace de l'adresse phénoménale des tireus adverses. Et c'est d'ailleurs sur deux paniers primés successifs que les stellistes revenaient à hauteur de leurs visiteurs (27-27; 15'). Le GBO connaissait alors une baisse de régime et laissait davantage d'espace à ses h.. qui n'en demandaient pas tant et en profitaient pour prendre le large à une minute de la mi-temps (36-27). Mais Gouvieux ne lâchait rien et eut à coeur de réduire l'écart avant la pause (36-31).

Cependant, les locaux reprenaient la partie avec une même confiance dans leur adresse et creusaient à nouveau l'écart pour reprendre 10 points d'avance en moins de deux minutes (41-31). Les supporters stellistes y croyaient alors et imaginaient leurs protégés enfoncer le clou et mettre définitivement à distance le GBO. Mais encore une fois le GBO montra ses belles qualités collectives et sa solidarité. A nouveau intraitables en défense, ses joueurs faisaient mouches aussi bien sur la ligne des trois points que sous le cercle. Ainsi, en 1minute et demie, les godviciens réduisaient à néant le matelas que s'était confectionné Le Portel (41-40). Mais ce match se jouait en accordéon! en effet les locaux répondaient à ce 0-9 par un 8-0 qui leur donnait à nouveau de l'air (48-40). Et ne voulant pas rester sans réplique les joueurs isariens infligeaient immédiatement la même peine aux stellistes, à savoir un 8-0 qui les remettait à flot à la 27ème minute de jeu (48-48). Quand on vous disait que ce match était une partie d'accordéon! la suite du 3ème quart-temps allait être en revanche une course poursuite qui voyait les deux équipes à égalité ou passer devant avec un point d'avance. La période de jeu se terminait d'ailleurs en faveur des stellistes: 56-55.

Tout restait donc à faire pour les deux équipes. Et si les locaux attaquaient le 4ème quart-temps sur un ènième tir à 3 points (59-55), le GBO ne paniquait pas et continuait à tisser sa toile dans laquelle ses adversaires se faisaient prendre de plus en plus. Et après 3 minutes de jeu, ses joueurs avaient remis les pendules à zéro (62-62; 33'). Gouvieux prit dès lors les choses en main et commença à faire douter les stellistes. Ses joueurs faisaient venir le danger de partout. Les extérieurs s'illustraient dans l'exercice des tirs en deraquette et dans cette dernière, les intèreiurs dictaient leur loi. Un cocktail qui permit au GBO à moins d'une minute de la fin de compter  près de 10 points d'avance grâce à un tir à trois points au bzzer venu de nulle part! (69-78). Il ne restait maintenant plus qu'aux isariens à gérer sereinement leur avance pour finalement s'imposer 71-78.