Un jour sans pour le GBO ...

Publié le 28/03/2011

Chers Partenaires,

C’est vrai pour le basket aussi: il y a des jours avec…. Et des jours sans! Et face à euilly-sur-Marne, avant dernier au classement c’était clairement un jour « sans » pour le G.B.O qui s’est lourdement incliné 86-54.

Pour contrarier une équipe francilienne, certes mal classée, mais dotée de nombreux atouts, un secteur intérieur bien fourni (plusieurs joueurs à 2m et plus) et des shooters efficaces, il aurait fallu un G.B.O des grands soirs. D’autant plus que pour l’équipe de l’est parisien la victoire était indispensable pour entretenir l’ultime espoir de se maintenir en Championnat de France.

Mais dés les premières secondes on comprit que le G.B.O n’était pas dans son assiette: pertes de balles en attaque, tirs manqués tant à l’extérieur que sous le cercle…. . Malgré cela, le G.B.O arrivait quand-même à atteindre le deuxième quart-temps avec seulement 5 points de retard (23-18). Au début de la 2éme période de jeu, les joueurs du G.B.O allaient entretenir l’illusion d’une possible résistance (29-24; 15’). Mais les intérieurs de euilly continuaient à imposer leur loi dans la raquette et en fin de période, ses gâchettes faisaient parler la poudre et les locaux atteignaient ainsi la pause avec une avance confortable de 16 points (47-31).

La deuxième période permettait de voir des godviciens plus agressifs en défense mais malheureusement les balles récupérées n’étaient que trop rarement transformées en points tant l’adresse n’était pas au rendez-vous. Or en basket, pour gagner il faut marquer des paniers, chose que malgré leurs efforts les joueurs du G.B.O avaient grand peine à réaliser. Tant et si bien que euillysur- Marne abordait la dernière période de jeu avec 27 points d’avance (68- 41). Autant dire que la partie était jouée et que les locaux tenaient déjà leur précieuse victoire dans leur course à un hypothétique maintien en Championnat de France. Le 4éme période permit même aux franciliens d’accentuer encore leur avance en ne relâchant jamais la pression. Leurs intérieurs continuaient en effet leur travail de sape trouvant souvent les ouvertures dans la défense des visiteurs pour les maintenir à distance au score.

Un match difficile donc au cours duquel cependant des nouveaux schémas de jeu ont été répétés en vue de la préparation de la saison prochaine. Un investissement pour l’avenir… donc! Et aussi beaucoup d’enseignements à tirer pour l’équipe en vue de préparer le match de gala du 02/04 face au leader Metz.